Photo du profil de Alain Malherbe

About Alain Malherbe

Posts by Alain Malherbe:

Canoë à voile

Canoë à voile 0

Notre association de « Mariniers de Loire » dans le cadre de la préservation du patrimoine nautique a décidé de restaurer un canoë ancien avec son gréement d’origine. Gréement de type « voile à corne »

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Ce canoë, coque aluminium, dont la date de construction n’est pas encore retrouvée pourrait dater des années 1960 voire avant.

Une armature originale en osier lui donne un petit côté « pièce de Musée » qui ne peut laisser indifférent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

Après remise en état sa coque a  fière allure…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA008

 

 

 

 

 

 

Une  voile neuve et quel plaisir de découvrir un nouvelle façon de naviguer sur notre belle Loire !

 

010-2

Fabriquer un pare battage en corde

Fabriquer un pare battage en corde 0

Fabriquer un pare battage (défense) en corde

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous vous proposons de remplacer les boudins plastique qui jurent tant sur les photos par des

pare-battage « façon matelotage » qui apporteront de l’authenticité à vos bateaux traditionnels de Loire.

Vous pouvez les fabriquer vous-mêmes en suivant les indications du reportage photo qui suit :

1) – Préparation des cordes polypropylène :

Couper une longueur de 3.20m et une autre de 3.70m de corde 4 torons (diamètre corde 25 mm, diamètre torons 10 mm)

Stopper les extrémités des torons par fonte ou ligature

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

2) – Assembler les deux cordes par un lien en faisant une boucle de 20 cm de longueur avec la corde la plus longue. Le lien traverse chaque corde entre les torons. Faire deux nœuds plats et garder les longueurs libres.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

3) – Utiliser le lien pour attacher une longueur de 50 cm de corde diamètre 25mm qui sera le cœur de l’âme du pare-battage

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

4) – Enfiler sur la corde de diamètre 25mm un ensemble de  tubes d’isolation qui permettront d’assurer une meilleure flottabilité des pare-battage (longueur des tubes 45 cm)

Obtenir un diamètre final de l’âme d’environ 80 mm et mettre un lien aux deux extrémités pour maintenir l’ensemble des tubes bien en place sur la corde.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

5)  – Placer les 4 cordes autour de l’âme et faire une épissure pour former le haut du pare-battage.

Une fois les cordes en place et bien bloquées, détoronner les 4 cordes afin de libérer les 16 torons

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6) – Répartir maintenant les torons autour de l’âme le plus régulièrement possible et commencer le nouage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

Pour le nouage, prendre un toron et faire une simple boucle avec puis prendre le toron voisin pour le passer dans la boucle (de l’intérieur vers l’extérieur). En fonction de ce que l’on préfère il est possible de tourner dans un sens ou dans l’autre autour de l’âme.

Pour info : afin de faciliter le serrage du noeud, mieux vaut faire de petites boucles, quitte à forcer un peu pour introduire le toron.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

ATtention, en fonction de la corde utilisée et du diamètre de l’âme, il sera peut-être nécessaire d’abandonner des torons car les nœuds occupent pas mal de place et la couronne qu’ils forment doit rester en contact avec l’âme du pare-battage. Les torons non utilisés sont enroulés autour de l’âme comme sur la photo.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

Poursuivre le nouage et conserver 20 cm de longueur de torons afin de pouvoir terminer la partie basse du pare-battage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

7) – Pour faire la partie basse du pare-battage :

Retourner le pare-battage et couper les différents composants de l’âme comme indiqué sur les photos. La corde peut être coupée un peu longue et enfoncée dans les tubes d’isolation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

8) – Pour arrêter les torons et former la partie basse du pare-battage :

Dans le cas présent, nous avons 16 torons au départ, 2 torons abandonnés soit 14 torons à stopper.

  • Prendre deux torons opposés et faire un nœud plat au-dessus du bout de l’âme (ne pas les couper !)
  • Il reste 12 torons que l’on utilise par groupe de quatre pour faire 3 nœuds « cul-de-cochon» superposés.
  • Après avoir bien tiré sur tous les torons pour serrer au maximum l’ensemble, insérer les 14 torons à l’aide d’une pince après les avoir coupés et ligaturé leurs extrémités.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

Et voilà le travail ….

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bien sûr, en fonction du nouage, il est possible d’obtenir différents motifs….

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Maintenant, à vous de jouer !

Halage à col d’homme, halage à la bricole

Halage à col d’homme, halage à la bricole 0

Pour le halage à col d’homme les mariniers utilisent des « las » ou « bricoles » attachées à la corde de halage.

St Nicolas 2013 16

DSCN1313

Le bateau peut être équipé d’un mât de halage et le halage en Loire est utilisé  pour remonter le courant lorsque le vent n’est pas favorable.

Un marinier, à bord du bateau, garde  le bon cap grâce à ses actions sur la piautre ou par l’utilisation de bourdes.

 

Les mariniers de notre association font régulièrement des démonstrations de halage à col d’homme.

 

maquette de fûtreau

maquette de fûtreau 0

Une maquette au 1/10 ème d’un fûtreau de 10 mètres

La réalisation de la maquette d’un fûtreau peut être la première étape vers sa construction. Elle permet de matérialiser les proportions globales du bateau et de définir l’ensemble de ses éléments constitutifs ainsi que leurs techniques d’assemblage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà en photos les différentes phases de la construction de cette maquette d’un mètre de long pour 25cm de largeur au maître bau. Les bois choisis sont le balsa, le samba pour la coque et des ronds de hêtre pour les mât, vergue et aiguilles. Axe de piautre et ménicles ont été taillés dans des branches de noisetier.

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Etude et ébauche en feuille de Depron M1

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Collage des éléments de la sole et formage des levées

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mise en place des guides 30°

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Essai de positionnement des bordés

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Collage des bordés

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Collage des bordés

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Collage des planches de maître bau

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fabrication et collage des courbes

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Coque équipée de ses membrures

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Coque équipée de ses membrures et cloisons

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Coque retournée

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Découpe des planches des bordés au ras de la sole

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Profil de la coque

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Découpe et confection des planchers

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Détail plancher arrière

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Détail plancher avant

19

Coque équipée de son gréement

20

Coque équipée de son gréement

22

Détail piautre et ménicles

23

Détail découpe des arronçoirs avant

24

Détail découpe des arronçoirs arrière

25

Détail tête de mât

26

Détail voile

29

Détail pont arrière

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Détail pont central

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Détail aiguilles et haubans

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Détail pont avant et pied de mât

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Détail guiroué (guérouet, guirouet) et sa flamme, collier de raccage …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Détail pont central

37

Prêt à larguer les amarres….

 

 

 

 

Naviguer sur la Loire

Naviguer sur la Loire 0

Grâce aux moteurs hors bord qui équipent désormais la plupart de leurs bateaux, les mariniers d’aujourd’hui ont des  conditions de navigation largement facilitées, en comparaison de celles des siècles passés.

Néanmoins, la Loire reste un fleuve difficile à naviguer et l’irrégularité de ses fonds réserve de nombreux pièges pour les hélices des  moteurs : hauts-fonds de sable ou graviers, pierres et roches de toutes sortes, herbiers, etc …

Notre fûtreau, le « Grand Mouflé » n’échappe pas à la règle et à de nombreuses occasions son équipage doit relever  l’hélice en s’arc-boutant sur le moteur pour l’incliner.

Aussi, pour rendre plus aisée cette manœuvre qui devient vite pénible lorsque le niveau d’eau est bas, nous travaillons à la mise au point d’un SIM  (Système d’Inclinaison Moteur).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce système est un « bricolage maison » non encore abouti qui nécessite une vive attention lors de son utilisation.

 

 

 

 

Quelques risques possibles:

  •  -non refroidissement du moteur  par désamorçage de la pompe s’il   est trop incliné,
  • -risque de blocage de l’hélice par la corde de traction en cas d’inclinaison manuelle du moteur,
  • -Léger durcissement de la barre et réduction de la puissance moteur  en position inclinée rendent le bateau un peu moins manoeuvrant,

 Cette liste n’est pas exhaustive et seule son utilisation permettra de déterminer l’ensemble de ses avantages et inconvénients. Chacun peut donc travailler sur le sujet afin de l’améliorer, mais en aucun cas notre responsabilité ne saurait être engagée si ce dispositif devait être reproduit et utilisé !

Ce prototype que nous avons utilisé pour la première fois lors de la « Remontée du saumon 2014» nous a vraiment facilité la tâche tout au long  des 140 km de navigation.

Malgré ses imperfections, le SIM  est  une piste, parmi d’autres,  pour tenter de  préserver nos hélices qui nous rendent la navigation si douce.

Détails du SIM : 

Matériel utilisé :

  •                              -5 poulies œil 109kg de charge  –  P/fil  7 mm
  •                             -1 maillon œil  et 1 vis diam : 6mm pour le jumelage des poulies
  •                             -4 mousquetons pompier   diam : 8mm, long:80mm
  •                             -2 mousquetons pompier   diam : 6mm, long:60mm
  •                             – 6 m de drisse diam : 7 mm
  •                             -2 0 cm de drisse diam : 5 mm
  •                             – 1,5 m de sangle nylon
  •                             -1 gaine plastique diam 16 mm,  longueur : 40 cm
  •                             -1 maillon rapide 280 kg
  •                             -1 Anneau écurie diam 50 mm, long : 100 mm, à fixer  sur le fûtreau
  •                           -1 poignée bois percée diam 22 mm, longueur 150 mm

Photos de détail du montage :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

                      Et bonne navigation sur notre belle Loire sauvage !

Nos bateaux

Nos bateaux 0

Aujourd’hui, notre association possède, entretient et navigue sur deux bateaux bois traditionnels et un canoë ancien à voile.

1)- L’Acionna : Barque de type « plate de Loire » de construction amateur de 2009.

Longueur hors tout :  5,40 m

Largeur hors tout    :  1,45 m

Propulsion : bourde, avirons, voile et moteur

IMG_1861

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

2)- Le Grand Mouflé : Fûtreau de construction amateur de 2004

Longueur hors tout :  11,30 m

Largeur hors tout    :  2,90 m

Propulsion : moteur et voile

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

022

3)- Un canoë aluminium des années 1960/1970

Longueur de coque : 4,60 m

Largeur max : 0,90 m

Propulsion : pagaies et voile à corne de 4,30 m²

010-2OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bricole modèle C.M.C. 2013

Bricole modèle C.M.C. 2013 0

Bricole modèle CMC 2013       Fabrication : Gérard PETIT

Matériaux :

1 Sangle jute de tapissier largeur 85 mm longueur 1,20 m

2 Cordes 3 brins diamètre 9 mm longueur 3,40 m

2 Tiges bois ou équivalent de diamètre 11 et de longueur 85 mm(os de mouton sur l’originale détenue au Musée de la Marine de Châteauneuf/Loire …)

Réalisation 

A chaque extrémité de la sangle, rabattre de 10 mm et faire une première couture. Puis rabattre de nouveau de 30 mm environ et coudre à 25 mm du pli pour une tige de 11 mm. Réaliser une troisième couture ( pour assurer)

Bricole 2 Piqures dessus

Préparer le passage des cordes à l’aide d’un outil pointu  diamètre 9 mm à environ 20 mm de chaque rive de la sangle et à 3-4 mm de la deuxième piqûre .Passer les cordes.

Bricole 3

Préparer le premier nœud                         

Bricole 4

Superposer les deux boucles, passer les deux extrémités dans les boucles et serrer le noeud

Bricole 8

Passer une des extrémité dans la boucle

Bricole 9

Faire le nœud d’extrémité

Bricole 11

Engager les tiges de renfort dans la sangle et assurer leur maintien par collage ou couture.

Bricole 12

Bricole 13

Bravo !   votre bricole est terminée.

bricole 00

Merci Gérard!

Aller à la barre d’outils